Motte féodale les fouilles de septembre 2009

                                   


Motte féodale de Toutencourt

*

Visite des « Fouilles 2009 »

&

Echanges avec nos partenaires

 

20 septembre 2009

 

     

Sous un très beau temps de fin d'été et suivies quotidiennement par de nombreux habitants et scolaires du village, les premières fouilles archéologiques eurent lieu sur la Motte féodale de Toutencourt du lundi 14 au dimanche 20 septembre 2009. Elles étaient placées sous la responsabilité de M. Philippe RACINET, Professeur d'histoire et d'archéologie médiévales de l'Université de Picardie et Directeur du Laboratoire d'histoire et d'archéologie, et conduites par M. Richard JONVEL, Doctorant. Citons les jeunes historiens et archéologues qui y ont participé : Fabien BUFFET-DESFORT (Paris), Julie COLAYE (Amiens), Lucie JEANNERET (Rennes), Anthony PETIT (Amiens) et Romain VISSONNEAU (Amiens).

           


L'équipe de fouilles au grand complet.

       
Cette fouille autorisée par le Service régional de l'archéologie (DRAC-Picardie) sur l'emprise d'une bande d'environ 2 à 3 mètres de largeur sur les deux côtés du fossé, sur le fond de celui-ci, sur la courtine et sur la plate-forme de la motte, cour de l'ancien château. Les enseignements de cette fouille ont été importants : le fond du fossé est apparu sous la forme d'un « U » taillé dans la craie et surplombé d'une douzaine de mètres par le glacis de la motte, la fondation de la courtine a été dégagée, différents murs de pierre notamment de grès ont été mis à jour. Du mobilier archéologique a été découvert : tessons de céramique, objets métalliques, une partie de mortier, etc. Richard JONVEL travaille désormais au rapport de cette fouille.
            Ajoutons que cette équipe compétente, sympathique et passionnée, a entièrement vécu cette semaine dans notre village, séjournant « Chez Virgile » dans la maison de M. et Mme VERRIER rue Longue, prenant ses repas préparés par ‘'l'Auberge du manoir''  M. CARRON  traiteur à Acheux dans la Salle des fêtes.
 

        

Tôt le dimanche matin 20 septembre, de nombreux membres de T.M.C.

s'étaient donnés rendez-vous sur la Motte féodale pour préparer les divers aménagements nécessaires à cette journée. L'un des moments émouvants fut, dans la brume matinale, le lever des couleurs du sire de Toutencourt devant l'ancien château : « D'argent aux fleurs de lys de gueules, 2 en chef, 1 en pointe ». Ces armoiries avaient été retrouvées l'été dernier dans un manuscrit à la Bibliothèque municipale d'Amiens

.

Les armoiries du Sire de Toutencourt  Les armoiries du Sire de Toutencourt, retrouvées à la bibliothèque municipale d'Amiens.

                         

S
i près de 200 personnes, jeunes et adultes, ont visité les fouilles sur la Motte féodale durant la semaine qui a précédé  ces Journées européennes du patrimoine,  environ 300 personnes sont venues le dimanche découvrir le chantier de fouilles et suivre les informations des jeunes fouilleurs. Grâce à une bonne sonorisation, Richard JONVEL, doctorant qui a conduit ces fouilles archéologiques, a pu apporter à un très large public les premiers commentaires et enseignements de ces premières fouilles de la Motte féodale de Toutencourt. La surprise a été très grande et pour tout le monde, de découvrir plusieurs murs évoquant une succession de constructions, notamment celle d'un grand bâtiment de grès bien appareillés et ayant peut-être servi de manoir seigneurial. Sur la plate-forme, cour de l'ancien château, des tentes blanches avaient été dressées pour présenter une exposition de tous les documents éclairant l'histoire de ce site. Les discussions étaient animées autour d'une autre tente servant de buvette.


A côté du mur de grés des murs plus anciens: XIVe / XVe siècle   Vue d'ensemble de la fouille.








*

        
vers 16 heures 30, au centre de la cour haute, plusieurs interventions eurent lieu. Jean-Paul NIGAUT, Maire, prononça le mot d'accueil, à la fois pour le public et les personnalités. Il remercia les fouilleurs de leur remarquable travail et de leurs découvertes. "Rentré samedi d'un déplacement, je n'ai rencontré toute la journée que des Toutencourtois me parlant du château. Je suis venu, dès hier, voir cela de près. C'est très intéressant. Merci à T.M.C. qui travaille depuis longtemps sur ce dossier. Avec ses partenaires, la Commune soutiendra bien sûr ce projet".


 

Visite desfouilles par les enfants des écoles.
     

La foule visite les fouilles



Au nom de l'association, Alain DEMAILLY, président de T.M.C., salua les personnalités, les personnes présentes, les fouilleurs. "T.M.C. a maintenant plus de 10 ans. Ce fut d'abord le livre sur Toutencourt, puis la restauration de la chapelle, maintenant la Motte féodale. L.R. VILBERT avait pris les premiers contacts il y a près de 10 ans avec l'Université et M. RACINET. D'autres membres du village nous ont encouragé à aller en ce sens. Il y eut les négociations avec l'ancienne propriétaire, Mme MEHEUT, puis l'acquisition par la Commune, enfin des réunions importantes en 2005 et en 2008, avec plusieurs personnalités dont Christian MANABLE, président du Conseil général, qui nous apporta de nombreux conseils : notamment la demande de classement et la nécessité d'une Etude et d'un plan de mise en valeur de cette motte féodale.  En ce début d'année, M. RACINET nous fit part de son souhait d'une première fouille. Cette journée est un grand jour: je vous propose d'applaudir cette équipe de jeunes fouilleurs et leur responsable, Richard JONVEL (Applaudissements nourris!). Pour conclure : des professionnels compétents, nous en aurons, des partenaires qui nous soutiennent, nous les avons, de l'argent pour mener à bien ce projet, nous le trouverons."

Archéologue au travailArchéologue au travail.








                

Après avoir salué les personnes présentes, Loïc-René VILBERT, vice-président de T.M.C., remercia encore Mme MEHEUT de sa décision de vendre cette parcelle de la Motte féodale, décision inspirée par l'intérêt général et culturel, remercia également  Jean-Paul NIGAUT et la Commune de leur décision d'acquérir cet élément patrimonial, bien public des Toutencourtois. L.R. VILBERT rappela en la commentant la nécessité d'une Etude et d'un Plan de mise en valeur de la Motte féodale. "On ne construit pas une maison sans un plan, on ne peut restaurer valablement cette Motte féodale sans une étude et un plan d'ensemble. Il nous faudra savoir précisément les travaux à réaliser, leurs coûts de la manière la plus juste, et en avoir une représentation visuelle. Ces éléments permettront aux responsables de faire des choix, de fixer l'ordre de ces travaux, d'avancer dans la mise en valeur, au gré des moyens rassemblés. Cette Motte féodale de Toutencourt est reconnue par Philippe RACINET, Professeur à l'Université de Picardie, comme "extrêmement intéressante" pour l'histoire et l'archéologie. Sa mise en valeur réussie serait unique dans la Somme : un atout culturel  et touristique. Ce 20 septembre 2009 est une journée importante: celle de la clôture des premières fouilles, celle aussi qui vit pour la première fois depuis quelques siècles flotter les armoiries des Toutencourt dans le ciel toutencourtois.
 

Vue générale de la fouilleArchéologue au travail












         


M. DESCHAMPS, Président du GEIOS, fit part du sondage du puits du château (Environ 20 mètres de profondeur) avec une partie haute bien appareillée en grès et assura rester à disposition pour la Chambre souterraine. 
    


Exploration du puits par le G.E.I.O.S.Le fossé décapé selon sa pente d'origine.

       













L
e Professeur Philippe RACINET offrit ensuite la parole à Richard JONVEL qui a conduit cette première campagne de fouilles. R. JONVEL fit part de sa satisfaction, celle en premier lieu d'un très beau temps pour mener ce sondage archéologique, avec une très bonne équipe qui a beaucoup apprécié l'accueil des Toutencourtois et les conditions de leur séjour dans le village "Chez Virgile". Cette fouille a été très intéressante avec un fossé profond, un glacis d'une douzaine de mètres, la fondation en pierres d'une courtine et bien sûr cette découverte importante de bâtiments en pierres présentant au moins trois phases de construction, sans doute à partir du XIVe siècle. Des relevés précis et des dessins ont été réalisés, des photographies ont été prises, du mobilier archéologique a été découvert (notamment un bon fragment de mortier). Il nous reste maintenant dans les mois à venir à étudier l'ensemble, après des analyses en laboratoire, et à rédiger un rapport de fouilles que nous ne manquerons pas de venir présenter à Toutencourt.


Un autre aspect des fouilles.


            Frank BEAUVARLET, Vice-Président du Pays du coquelicot, représentait M. Stéphane DEMILLY, Député-Maire d'Albert, Président du Pays du coquelicot, et découvrit en famille la Motte féodale et ses fouilles archéologiques. "C'est la première fois que je visite ce beau site médiéval de Toutencourt. Les fouilles de cette semaine sont très impressionnantes avec ces découvertes de bâtiments bien construits en grès. Vous pouvez compter sur le soutien de M. Stéphane DEMILLY. Nous ferons ce que nous pourrons pour vous accompagner dans la mise en valeur de ce site culturel et touristique d'importance pour la Communauté de communes".


Sous-bassement d'un contrefort mis à jour.La pente du fossé d'origine : ''le glacis''
        
M. Tahar BENREDJEB, représentant du Ministère de la Culture, de la DRAC-Picardie, exprima ses félicitations aux fouilleurs et se dit "extrêmement intéressé" par leurs découvertes, notamment par ce bâtiment qui pourrait être l'avenir le dira, le manoir seigneurial. "C'est la seconde fois en une semaine que je viens sur ce site. Il faut maintenant attendre les études consécutives à ces fouilles. Mais on peut raisonnablement penser que trois années de fouilles seront sans doute nécessaires. La DRAC est heureuse de voir aussi l'intérêt porté à ces fouilles par la commune, l'association et le public. Il faudra se poser la question de la manière de conserver et de valoriser ces vestiges, dans une  perspective pédagogique et didactique, envers plusieurs sortes de publics."


Vue d'ensemble de la fouille.


L
a parole fut alors donnée à  Gérald MAISSE, Vice-Président du Conseil général. "Je salue Jean-Paul NIGAUT, mon collègue également Vice-Président du Conseil général et félicite "Toutencourt Mémoire & Culture" de la belle animation pédagogique que représente cette journée, très suivie par le public. Je félicite bien sûr les fouilleurs. J'ai appris beaucoup de choses aujourd'hui en les écoutant et, en voyant cette Motte féodale de Toutencourt, je pense naturellement à celles représentées sur la Tapisserie de Bayeux, du XIe siècle. Cette motte doit être connue, doit être appréciée et mise en valeur. Comme d'autres sites l'ont été, à Ribemont par exemple. Dans ce beau village de Toutencourt, avec cette église ancienne, la croix de la place du Moyen Age, je viens vous confirmer les propos du Président Christian MANABLE, vous assurant de l'aide financière du Conseil général. Nous sommes tous les héritiers de chaque époque de notre histoire, ici à Toutencourt des siècles du Moyen Age."



Pour clore cette partie officielle de l'après-midi, Alain DEMAILLY reprit la parole et offrit au Maire  Jean-Paul NIGAUT, dans un bel encadrement de bois doré, un fac-similé des armoiries du "sire de Toutencourt", découvertes l'été dernier à la Bibliothèque municipale d'Amiens et dont une bannière flotte au haut du mât près de la Motte féodale


           

 Les armoiries du Sire de Toutencourt montrées à la foule par M. Le Maire



Les Armoiries des Seigneurs de Toutencourt, retrouvées à la bibliothèque départementale d'Amiens

         
Les conversations et échanges entre les personnalités, les fouilleurs et le public se prolongèrent longtemps, dans la douceur de cet après-midi de fin d'été. Chacun, jeune ou adulte, quittant ce site médiéval avec des rêves de « Toutencourt au Moyen Age » !

                                                                                                            T.M.C.

Les armoiries découvertes à la bibliothèque municipale d'Ami

 

En héraldique, ces armoiries sont dites d'Argent aux fleurs de lys de gueules (rouges) deux en chef une en pointe. 


Mis à jour pour T.M.C Janvier 2010 

*